Peintures

Description du tableau d'Anthony Van Dyck "La couronne de couronne d'épines"

Description du tableau d'Anthony Van Dyck


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Van Dyck est un élève talentueux de Rubens, qui a peint son célèbre tableau «La couronne de couronne d'épines» à un très jeune âge de dix-huit ans.

Enfant de parents fortunés qui ont soutenu son talent, il a eu l'opportunité à l'âge de 16 ans d'ouvrir son atelier d'art. Il y crée ses œuvres sur le Christ et ses apôtres.

On sait que Van Dyck a peint le tableau «Couronnement d'une couronne d'épines» en deux versions. Un seul d'entre eux a survécu, le deuxième d'affilée, le premier est irrémédiablement perdu.

Dans la version madrilène, au centre de l'image se trouve le Christ entouré de bourreaux. Le torse nu et fort est teinté par la couleur bleue active posée sur les genoux de la cape. Le guerrier portant une couronne sur le Christ est tendu, l'image est remplie de l'attente languissante et de la douleur d'un martyr.

Malgré la souffrance et la cruauté, l'image est remplie d'une lumière incroyable. Il semble qu'il ne tombe pas sur Christ, mais vient de l'intérieur de son corps nu. L'auteur a littéralement nourri le tableau de divinité.

Malgré le fait que Van Dyck ait étudié avec Rubens, à sa manière, il a essayé de s'éloigner de l'écriture habituelle inhérente au professeur et, finalement, l'a même dépassé en maîtrise.

Rubens était jaloux des succès de son jeune assistant, mais même lui ne pouvait manquer de noter ses capacités exceptionnelles. Rubens a noté "des compétences égales avec lui" dans l'écriture des visages. Les connaisseurs restants, ou leur majorité, croyaient que Van Dyck avait laissé son éminent professeur, et seul Titian était en avance sur lui en talent.

Van Dyck se distingue par la particularité de son travail sur les toiles. Des témoins oculaires ont écrit plus tard que l'artiste se livrait rapidement à des portraits, écrivait beaucoup, mettait la touche finale plus tard. L'artiste a travaillé les histoires d'une manière complètement différente: il s'est tracé un certain front et a terminé, a immédiatement arrêté d'écrire.





Lady shallotte


Voir la vidéo: Richter - Rachmaninov: Etude Tableaux in D major, Opus 39, No. 9 (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Vusar

    Désolé, mais cette option ne me convient pas. Qui d'autre peut suggérer?

  2. Wadley

    Osez le refaire!

  3. Keary

    Je voudrais vous encourager à chercher un site où de nombreux articles sur le sujet qui vous intéressent.

  4. Nerisar

    Vous avez tort. Je suis sûr. Je propose d'en discuter.



Écrire un message